• Création d'un monde en Fantasy : méthode des 30 jours, 1ère partie

    Création d'un monde en Fantasy : méthode des 30 jours, 1ère partie

     

     

    Parce qu’écrire sans arrêt n’est pas forcément facile tous les jours, je vous avais parlé, il y a quelque temps, de mon besoin de travailler sur un autre projet quand l’actuel devenait pesant. Je vous avais alors donné trois liens en anglais,chacun proposant une méthodologie pour la création d’un monde en Fantasy (à noter, si vous faites de la Science-Fiction, vous pouvez aussi vous en servir ;) )

     

     

     

    Si vous arrivez pour la première fois sur ce blog ou si vous avez oublié de noter ces liens, je vous invite à les retrouver ICI.

     

     

    Comme je l’avais précisé, l’ordre dans lequel j’avais présenté ces liens est l’ordre que j’utilise moi-même pour travailler. C’est un peu comme observer un objet. A une certaine distance, il parait flou mais, plus vous vous rapprochez, plus vous distinguez les détails. C’est ainsi que je travaille.

     

     

    Certains auteurs choisissent d’y aller par catégorie. Ils vont, par exemple, d’abord détailler tout ce qui touche à la Magie. Et c’est seulement une fois qu’ils auront toutes les données qu’ils passeront à autre chose, comme l’élaboration de leurs races ou la création d’une ou plusieurs langues. Avec toujours l’objectif de ne passer à autre chose que lorsqu’ils n’ont plus rien à ajouter.

     

     

    C’est une méthode qui vaut autant que la mienne. N’oubliez jamais que le principal, c’est d’aller vers ce qui vous convient ;)

     

     

    De mon côté, j’ai commencé avec la méthode des 30 jours de ce site.

     

     

    J’aime bien prendre certaines libertés, je ne suis pas forcément à la lettre une méthodologie. Je suis de ces personnes qui n’ont aucun scrupule à utiliser un tournevis en lieu et place d’un marteau (et tant pis pour le manche de ce tournevis qui accuse le coup du contact violent avec les clous lol).

     

     

    Ainsi, même si cette méthode fonctionne sur le principe des jours, rien ne vous empêche, comme moi, de réunir plusieurs jours en un seul ou, au contraire, d’étaler sur plusieurs jours ce qui ne tient, en théorie, que sur un seul.

     

     

    Vous pouvez aussi aller plus loin que l’énoncé simple de l’exercice proposé, voire même ne pas le faire du tout. Parce que, oui, tout n’est pas forcément à utiliser.

     

     

    Sans entrer dans les détails de mon monde, je vais essayer de vous montrer comment j’appréhende chacun de ces jours. Pour cette semaine, nous découvrirons les trois premiers jours.

     

     

    Jour 1 : Le climat.

     

    Grand classique en Fantasy, rien de bien compliqué en ce premier jour. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne s’agit pas de décider quels sont les climats que vous voulez pour votre univers. Vous avez juste à dresser une liste de climats et d’associer à chacun d’entre eux ce que vous ressentez à leur évocation.

     



    Vous pouvez rester simple en choisissant les climats appris en primaire ou au collège. Vous pouvez aussi creuser plus loin et vous servir de la classification des climats de Köppen. Et si le terme de climat est trop vague pour vous, des noms de ville suffisent (Paris, Moscou, Alger …). Le plus important, ce sont les émotions et ressentis que vous y associez. Par exemple, le climat désertique vous rend anxieux alors qu’un climat tempéré vous rend détendu.

     

     

    Jour 2 : La géographie physique.

     

    Je ne suis pas hyper calée en géographie, alors définir ce qu’est précisément la géographie physique … Mais vous parlez de l’exercice du jour, ça, je peux 

     

     

    Là aussi, on reste dans la simplicité. Vous avez juste à noter une liste de climats et/ou temps et de réfléchir à leurs impacts possibles sur l’histoire. Par temps, il est sous-entendu la pluie, les tempêtes, etc. N’hésitez pas à reprendre la liste que vous avez faite hier.

     

     

    Le concept d’impact est très simple : la neige peut apporter quelque chose de joyeux, une bataille de boule de neige, par exemple. Mais elle est peut aussi être synonyme d’entrave si un de vos personnages doit se rendre quelque part.

     

     

    L’air de rien, ces petits exercices donnent du grain à moudre à votre imagination et vous offrent de possibles idées de scènes.

     

     

    Jour 3 : l’ambiance et le décor

     

    L’exercice du troisième jour vous permet de définir le genre d’ambiance que vous voulez pour votre histoire. J’apprécie assez la première partie de l’exercice qui consiste à penser à ce que l’on veut retranscrire en termes d’émotions et de sentiments et de le synthétiser avec simplement quatre mots : deux adjectifs, un verbe et un nom.

     

     

    La deuxième partie me parle moins. Il s’agit de prendre la ou les listes de climats et de temps et de chercher ce qui accroche le mieux à ces quatre mots. Je trouve ce procédé trop réducteur, pour la simple et bonne raison qu’un climat ou un temps peuvent représenter une chose et son contraire. On l’a bien vu avec l’exemple que j’ai donné, celui de la neige : d’un côté, on a le caractère ludique et joyeux, de l’autre, l’aspect négatif avec le personnage bloqué.

     

     

    Ce que j’ai fais, c’est que je me suis simplement immergée dans mon monde et que j’ai décris, de façon très simple, qu’elles en étaient les caractéristiques dominantes et les sentiments qui se jouaient en moi. Cet univers que je viens de commencer est composé de trois parties. Je suis allée dans chacune d’elle et je me suis dit ”Ici, les choses sont ainsi : ce ou ces climats sont ceux que j’y trouve (pourquoi se cantonner à un seul ?) et, quand je suis ici, je ressens telle ou telle atmosphère.

     

     

    Peut-être que certains d’entre vous ne verront pas la différence avec ce que l’exercice propose. Moi, si, en tout cas, dans ma façon d’interpréter ce dernier. Au lieu de décider, que ici, ça sera comme ça, je suis juste partie du principe que mon monde existe par lui-même et non parce que je l’ai voulu. Je suis une simple voyageuse qui décrit ce qu’elle voit.

     

     

    Voilà pour les trois premiers jours. J’aurais pu choisir de faire les sept premiers jours, mais l’article aurait été trop long, à mon goût. Et rien ne vous empêche de continuer tous seuls, grâce aux liens que je vous ai donné.

     


    Et, bien entendu, n’hésitez pas à poser des questions en commentaires. Cela pourrait intéresser d’autres personnes et les écrivains avec un peu d’expérience dans ce domaine pourront aussi y répondre.

     

     

    Retrouvez la suite ICI

     

    Pour accéder à la liste de tous les articles sur la méthode des 30 jours, cliquez ICI

    « Le NaNo : quésako ?Tendanô, semaine 6 »
    Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mirowshka
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 14:45
    je connaissais aussi ces liens en anglais mais je ne les ai pas suivit puisque mon monde c'est construit au fil des années d'abord dans ma tête et donc que quand je me suis décidé à le mettre sur papier j'ai commencé par nter tout ce que j'avais déjà en tête
    ... Un peu dans le désordre mais c'est ma façon de faire ça lôl :)

    J'ai bien rit avec ton histoire du marteau et tourne-vis lool

    Perso je retourne voir les méthodologies régulièrement parce que parfois on a oublier des choses ou simplement qu'en les relisant on pense a d'autre :)
    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 21:56

    Un très bel article, je vais le mettre en pratique ce week end et te tiendrais au courant.

    A titre indicatif, avec quel logiciel tu travailles ?que penses tu de Scrivener ?

    Merci pour tout Kohana

    3
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 23:18

    @Miro : Malgré la méthodologie, il m'arrive souvent de n'en faire qu'à ma tête et de ne pas suivre l'ordre donné. Je n'hésite pas non plus à relire le tout pour cibler mes oublis :)

     

    @Patrick :J'espère que cela te sera utile smile

    J'utilise un traitement de texte classique pour l'écriture en elle-même (Word sur mon netbook et Libreoffice sur mon PC fixe). Et pour tout ce qui est création de l'univers, j'utilise le stylo et le papier.

    Je n'ai jamais essayé Scrivener, mais j'ai déjà testé Ywriter. Je ne suis pas fan de ce genre de logiciels car ils ne correspondent pas à ma façon de travailler ^^

    4
    Samedi 24 Janvier 2015 à 10:36

    Bonjour Kohana,

    Merci pour le logiciel, oui, j'entends beaucoup d'auteur qui travaille avec Scrivener, je l'ai telechargé en essai 30 jours pour voir, mais c'est un peu compliqué. YWriter, je l'ai testé, mais il plante trop souvent...

    Bon week end
    PAtrick

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :