• Dans mon petit coin de lecture, j'ai trouvé : Eclosia ou l'Ecosse des légendes

    Dans mon petit coin de lecture, j'ai trouvé : Eclosia ou l'Ecosse des légendes

     

     

    Professeur agrégé d'anglais et passionnée des littératures de l'imaginaire, Nathalie Bagadey a publié des nouvelles aux éditions des Roses Bleues et des Manuscrits d'Oroboros. Suite au succès de son premier roman paru en 2014 en autoédition "Eclosia ou l’Écosse des légendes", elle publie à l'automne 2015 "Kassandra et la Grèce des légendes" et un guide sur l'autoédition, tout en travaillant sur une quadrilogie d'héroic fantasy.

     

     

     

    Genre : Romantic Fantasy

     

     

     

    Quatrième de couverture : "C’est pour y donner sa toute première conférence en économie du tourisme que Clorinde se rend en Écosse.

    Mais elle se retrouve très vite bien loin de l'Université d'Édimbourg... Son chauffeur, le séduisant Ian MacLeod, l’embarque en effet dans un périple inattendu au cours duquel toutes ses certitudes vont basculer.

    Tandis que le cœur de la jeune femme succombe progressivement au charme envoûtant du pays (et de son guide), son esprit, lui, est en plein tumulte car à chaque étape une nouvelle interrogation se pose à elle : pourquoi lui arrive-t-il tout à coup autant d’événements étranges ? D’où sortent tous ces êtres fantastiques qu’elle trouve sur son chemin ? Pourra-t-elle concilier la vie moderne qu'elle s'est choisie avec des attentes d'un autre âge ?

    Suivez Clorinde sur les routes écossaises et vivez ses rencontres improbables avec des créatures issues des plus anciennes légendes celtiques...

    Et s’il suffisait d’y croire ? "

     

     

     

    Mon avis : Cela fait quelques temps déjà que je suis de près Nathalie Bagadey. La proximité qu'elle entretient avec ses lecteurs m'ont permit d'appréhender la lecture d' Eclosia ou l’Écosse des légendes comme il se doit, c'est-à-dire, comme une invitation au voyage.

     

     

    L’Écosse, j'en avais déjà eu un bon aperçu en lisant La Fleur des Highlands d'Anna Lyra, retirant de ce pays une image très positive ; Eclosia était donc l'occasion de confirmer cette impression.

     

     

    Je commencerais par le seul point négatif du livre : sa longueur. En effet, il était beaucoup trop court à mon goût. De fait, l'intrigue n'a pas été exploitée au maximum. Ceci dit, cela ne m'a pas rebuté : Nathalie est peut-être restée à la surface ou à une faible profondeur, mais elle l'a bien fait, si bien que tous les éléments importants étaient présents, ce qui m'a suffit.

     

     

    On pourrait penser que les personnages en pâtissent et sont superficiels. Cela n'est pas le cas. Clorinde et Ian possèdent tous les deux une vraie personnalité et, surtout, un vrai background. Ce ne sont pas de simples noms et, même si l'évolution de leur relation m'a surprise par sa rapidité (en même temps, c'est assez logique sur un format court), j'en ai assez appris sur eux, sur le pourquoi du comment de leur façon d'être pour m'y attacher.

     

     

    Les personnages secondaires ne sont pas en reste et chacun trouve sa place dans l'enchaînement des événements. Je n'ai trouvé aucun d'entre eux inutiles et j'ai même ressenti l'envie d'en savoir encore plus sur eux.

     

     

    Mais ce qui m'a vraiment plu dans "Eclosia ou l’Écosse des légendes", c'est cette fameuse invitation au voyage dont je vous parlais plus haut. A la fin du livre, on se dit que l'intrigue était avant tout un prétexte pour faire découvrir l’Écosse autrement, aux initiés comme aux non-initiés. À partir de ce constat, on appréhende la lecture autrement. Ce n'est que mon avis, mais je pense qu'une personne qui n'a pas aimé ce livre parce qu'elle trouvait que l'histoire manquait de profondeur n'a pas vu l'intérêt premier du roman.

     

     

    Car la vraie "star" n'est autre que l’Écosse elle-même. Peut-être avez-vous déjà lu des ouvrages qui traitent de tel ou tel pays : d'une manière générale, cela reste du texte descriptif, explicatif, assez neutre. Eclosia propose à peu près la même chose, mais avec l'émotion et la magie en plus. Je me suis sentie immergée dans le cadre, l'atmosphère.

     

     

    En bonne amatrice de fantasy, de magie, de féerie j'ai été comblée. La construction du livre tourne autour de plusieurs légendes du folklore écossais. A la lecture de chacune, j'avais le sentiment de lire quelque chose de vrai, une réalité qu'on a oublié. A la fin, ma conclusion était la suivante : et pourquoi pas ? Et si, comme l'annonce la quatrième de couverture, il suffisait d'y croire ?

     

     

    Des souvenirs d'enfance sont remontés à la surface, morceaux du passé où je voulais continuer à croire au Père-Noël même si je savais qu'il n'existait pas, où je cherchais du regard des traces de fées et autres créatures dans tous les recoins. Je suis retournée aux sources, à ce qui a contribué à ce que je sois une rêveuse compulsive aujourd'hui, à ce qui a permit l'éclosion (tiens tiens :P ) de ma passion pour une écriture centrée en grande partie sur l'imaginaire.

     

     

    Sur ce point, je ne peux que remercier Nathalie d'avoir fait resurgir tout cela en moi.

     

     

    Vous l'aurez compris, je vous conseille de lire "Eclosia ou l'Ecosse des légendes". Et pour l'apprécier à sa juste valeur, je renouvelle ce que j'ai dit avant : voyez cette lecture comme une occasion de découvrir l’Écosse autrement.

     

     

     

    Retrouvez Nathalie Bagadey sur son site www.nathaliebagadey.fr

     

    Si mon avis vous a donné envie, foncez acheter Éclosia ou l'Écosse des légendes

     

    Je vous invite à découvrir mes autres avis dans Mon petit coin de lecture.

    « Tendanô, semaine 51 : premier jet, c'est FAIT !!!Dans mon petit coin de lecture, j'ai trouvé : Kassandra et la Grèce des légendes. »
    Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Décembre 2015 à 18:47

    Je suis heureuse que tu aies aimé ce livre ! Clairement, il le mérite ! ^^

    En tout cas, c'est un bel hommage que tu lui fais yes

      • Lundi 14 Décembre 2015 à 19:39

        Merci pour ton commentaire, Zaha wink2.

        Hommage, je ne sais pas, mais la plume de Nathalie a su éveiller ce ressenti en moi yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :