• Tendanô, semaine 29 : le petit coup de pouce du NaNo

    Tendanô, semaine 29 : le petit coup de pouce du NaNo

     

     

    Ceux qui me connaissent ou qui me suivent sur Facebook et Twitter savent que je me suis engagée pour le camp NaNoWriMo de juillet, avec pour but d'atteindre les 50 000 mots d'ici la fin du mois.

     

     

     

    Ce petit défi personnel va me permettre de donner un bon coup de fouet à mon roman, en stagnation depuis trop longtemps. Je dois dire que je suis assez satisfaite de mon avancée actuelle. À l'heure où j'écris ces mots, je suis quasiment à 10 000 mots, soit un cinquième de mon objectif final rempli en 5 jours.

     

     

    Ce qui contribue à me rendre encore plus heureuse, c'est que, mise à part les deux premiers jours, je m'engage chaque jour dans une lutte pour écrire et que je résiste. Reprendre après plusieurs semaines, ce n'est vraiment pas facile. Mais je me retrouve à combattre un ennemi encore plus redoutable que mon inspiration ou ma motivation à écrire : la chaleur.

     

     

    Voilà une situation à laquelle je n'avais pas pensé. C'est très difficile d'écrire quand la chaleur vous étouffe, rend votre peau, vos doigts moites, vous oblige à économiser vos gestes et à souvent stopper le peu d'activité que vous avez pour vous hydrater.

     

     

    De plus, afin d'empêcher la chaleur de trop investir les lieux (oui parce que, préserver la fraîcheur, à ce stade, ça ne veut plus rien dire), il faut tout fermer, tout barricader … Moi qui suis claustrophobe, ne pas avoir une vue sur l'extérieur a tendance à me stresser. Mais bon, j'arrive à peu près à tenir le coup, c'est déjà ça et mon rythme d'écriture est donc correct.

     

     

    Mon roman avance à nouveau et c'est bien là le but recherché, quelques soient les obstacles. Mais cela ne voudra pas dire qu'à la fin du mois de juillet, mon roman aura tellement avancé que j'approcherais de la fin.

     

     

    Il est vrai que, si je ressort le dernier bilan en terme de mots que j'ai donné sur mon blog (qui remonte à la semaine 10, gros coup de massue), je totalisais 41 647 mots. Avec ces 50 000 en plus, j'approcherais les 92 000. Oui, mais voilà … Parmi ces 41 647 mots, il y en a plusieurs milliers qui vont disparaître, purement et simplement. Le fameux coup de tronçonneuse dont j'avais déjà parlé.

     

     

    Il faut savoir que dans cette quantité déjà posée, j'ai des débuts multiples pour une même situation. Sans compter toutes les voies que mes personnages ont empruntées qui ne me plaisent plus et qui vont donc disparaître à leur tour. Pour parler en toute franchise, je ne serais absolument pas étonnée si mes 42 000 mots diminuent de moitié après élagage. Ça fait énorme, je sais, mais il faut savoir faire des sacrifices. Et sans regret, qui plus est.

     

     

    Cela dit, ce début de NaNo et toute la réflexion qui accompagne ce défi ont mis au jour deux petits points positifs. Le premier, c'est que le déroulé de mon histoire s'est dévoilé. Je sais où vont mes personnages, mes intrigues et dans quel sens. Le second point, c'est quant à l'estimation finale en terme de mots et de chapitres. Ça reste encore vague, mais j'ai établit quelques ordres de grandeur : ainsi, je pense que Tendanô fera entre 30 et 45 chapitres et entre 110 000 et 145 000 mots.

     

     

    Mon premier roman sera, à n'en pas douter, un bon gros bébé.

    « Tendanô, semaine 28 : Lettre à mon romanTendanô, semaine 34 : petit bilan post-Nano »
    Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Juillet 2015 à 16:59

    Gambatte Kohana-chan !!!!!! cool

     

     

    2
    Mardi 7 Juillet 2015 à 15:27

    Arigato gozaimasu, Zaha-chan :P

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :