• Tendanô, semaine 39 : un vrai chantier

    Tendanô, semaine 39 : un vrai chantier

     

     

    Peut-être qu'un jour j'arriverais à être assidue et à poster sur mon avancée toutes les semaines. Oui, peut-être un jour. Mais, pardon, je m'égare.

     

     

    Comme je l'avais décidé, la rentrée était pour moi l'occasion de remettre une bonne fois pour toute le pied à l'étrier avec Tendanô. J'ai même fait le choix de l'ambition en prenant le parti de travailler non seulement sur Tendanô, mais aussi sur les trois premiers tomes d'Eldalarya.

     

     

     

    Quinze jours se sont déjà écoulés et je suis pour l'instant très satisfaite. Je suis encore en rodage, mais tout se passe beaucoup mieux que je ne le pensais. Ma motivation est plus que présente et je ne suis plus effrayée par l'ampleur de la tâche que représente l'écriture de quatre livres en même temps.

     

     

    Comme le titre de cet article l'indique, Tendanô est en plein chantier. Je l'ai sans doute déjà dit plusieurs fois, mais un premier roman ne s'écrit pas sans tâtonnement pour une débutante comme moi qui découvre au fil des mots son identité.

     

     

    Le défi est facile avec Eldalarya, mais plus compliqué pour Tendanô. J'ai enfin trouvé une méthode qui marche avec moi, celle des flocons, adaptée à ma sauce, bien entendu. Mais la mise en application pour mon premier roman est un peu plus ardue, vu la quantité de matière que je possède déjà. Je dois donc tout passer en revue ce que j'ai déjà écrit.

     

     

    Mais je ne m'en plaindrais pas car, malgré tout, j'avance. Il y a un petit travail en plus à faire, mais c'est sur la bonne voie. Et j'ai même réussi à me payer le luxe d'augmenter mon total de mots. Alors qu'avant la rentrée, je comptabilisais 42 158 mots, je suis, à l'heure où j'écris ce billet, à 45 256 mots.

     

     

    Je suis en train de démêler les nœuds restants, mon rythme s'installe, mes projets s'équilibrent au niveau de l'investissement en terme de temps. Cela signifie que je vais accélérer dans les semaines à venir et dès cette semaine, je l'espère Le premier jet de Tendanô a donc de très grande chances d'être terminé avant la fin de l'année.

     

     

    Il me reste facilement la moitié à écrire, mais je suis confiante et impatiente d'arriver au bout avant d'entamer le délicat passage de la correction (mon dieu, rien que d'y penser, j'ai la larme à l’œil).

    « Eldalarya, semaine 4 : je suis prêteEldalarya, semaine 6 : comme sur des roulettes »
    Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Alice
    Lundi 14 Septembre 2015 à 17:17
    Ton avancée est super Kohana, je suis ravie pour toi.
    Je ne peux m'empêcher de confirmer la partie "larme à l'œil" pour la correction.... N'y pense pas... XD

    Courage !! :)
    2
    Lundi 14 Septembre 2015 à 23:27

    Pour la larme à l'oeil, c'est plutôt le fait de terminer un premier jet pour la première fois, même si je ne doute pas que la correction aura son petit effet (et la version finale de mon roman, mon dieu, me faut un stock de mouchoirs lol)winktongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :